Pensées sur la tension artérielle

Bonjour à tous

J’ai décidé de commencer à répondre aux questions de gens au sujet de la tension artérielle, du diabète et de la santé à la maison en général. Au cours des prochains mois, je vais noter diverses pensées et réponses aux questions qui se posent sur ces sujets. Si vous avez n’importe quelle question ou commentaires sur mes articles, n’hésitez pas à me contacter directement sur ce blog ou en m’envoyant un email à udiegel@diegeldesign.com.

Quelques pensées au sujet de tension artérielle.

Au début du siècle dernier, la mesure de la pression artérielle n’est pas encore courante. Sur ce cliché pris à l’Hôpital de la Charité à Paris en 1918, Emile Spengler mesure la tension artérielle systolique de Charles Laubry, l’inventeur du premier tensiomètre mano-brassard, utilisé dans cette image. Effectué par le fabricant lui-même, le geste est délicat et photogénique.

Le moment n’est pas encore banal…

La mesure de la tension artérielle est maintenant devenue commune. N’importe qui peut maintenant acheter ou emprunter un moniteur de tension artérielle qui est plus précis que tout ce qui a été produit dans les 100 dernières années. Cependant, il est important d’utiliser le tensiomètre d’une façon correcte pour obtenir des résultats précis et fiables.

Quelques règles de base au sujet de la tension artérielle

Je commence par donner ici quelques faits et règles indéniables au sujet des moniteurs électroniques de tension artérielle. Ces règles sont très importantes mais sont souvent oubliées. Elles seront certainement discutées plus tard dans mon blog, mais valent la peine de répéter ici.

Votre moniteur de tension artérielle ne vous transforme pas comme par magie en docteur.

Votre moniteur de tension artérielle est probablement vraiment facile à utiliser. Il gonfle automatiquement, fait des bruits intéressants et donne incroyablement un résultat médicalement précis. C’est tout simplement trop cool… C’est un jeu d’enfant de mesurer votre tension artérielle… Cependant, votre moniteur de tension artérielle n’est là pour remplacer les examens médicaux réguliers. Il est là pour être utilisé par vous et par votre docteur pour mieux gérer votre tension artérielle. Seul un médecin est qualifié pour interpréter les changements de votre tension artérielle.

Quand vous êtes dans le doute, demandez conseil à votre docteur.

Le premier moniteur de tension artérielle commercialement utilisable était manufacturé à la fin du 19ème siècle. Dans les années 70, les appareils digitaux sont apparu et dans les années 90 ils étaient généralement à la disposition du public. Selon les statistiques de nos divers services après-vente dans le monde entier, un incroyable 94% de tous les dispositifs “défectueux” renvoyés aux fabricants n’ont absolument aucun problème et sont simplement mal utilisés. Les défauts peuvent s’étendre à des erreurs bêtes telles que des batteries étant mises à l’envers au à utiliser des brassards de mauvaise taille. Nous avons même reçu des appareils où les batteries étaient encore enveloppées dans leur emballage en plastique. Votre docteur étudié la tension artérielle pendant la majeure partie de sa vie et est un expert sur le sujet. Demandez-lui de vous montrer comment utiliser correctement votre moniteur.

Ne faites jamais d’ajustements à votre médicament à moins que vous ne soyez conseillé de faire ainsi par votre médecin.

Comme cité précédemment, votre moniteur de tension artérielle ne remplace pas un examen médical régulier. Votre docteur a prescrit le médicament pour vous après un examen soigneux et il peut être très dangereux de faire votre tension artérielle changer en changeant votre médicament ou en réduisant le dosage de votre propre volition. Si vous suspectez que votre médicament de tension artérielle soit fautif parce que vous obtenez régulièrement des tensions basses ou hautes sur votre appareil à la maison, maintenez un rapport régulier de votre tension artérielle pendant au moins trois jours de suite et contactez alors votre docteur. Il appréciera le fait que vous lui présentiez toute l’évidence dans un format clair. Le plus facile est d’utiliser un passeport de tension artérielle. Il y a une multitude de passeports de tension artérielle disponibles à télécharger sur le net. Vous pouvez également en télécharger un que j’ai conçu pour plier dans votre portefeuille sur mon site de cardiologie, www.healthworksglobal.net ou directement ici.

Votre tension varie

Quand la tension artérielle est mesurée par le docteur à son bureau, il y a une multitude de raisons pour lesquelles la tension artérielle mesurée par le docteur peut être plus haute ou inférieure à celle mesurée à la maison. Une des raisons les plus communes est ce qu’on appelle “l’effet blouse blanche” et se produit quand le patient est (sans le savoir) nerveux à l’examen médical et ceci fait monter sa tension artérielle. En moyenne, la pression systolique d’une personne normale variera d’environ 30 points pendant la journée. Il est donc normal que vous ayez une tension artérielle différente à la maison que chez le docteur. C’est l’un des avantages principaux de l’automesure, parce que cela donne un tableau bien plus général de votre tension artérielle avec le temps, que la lecture de tension artérielle ponctuelle qui est prise au bureau du docteur.

Ne croyez pas aux légendes urbaines quand il en vient à votre santé.

En prenant des décisions au sujet de votre santé, interrogez ce qui est généralement cru. Il y a beaucoup de “légendes urbaines” au sujet de la tension artérielle, telle que le sel, les antioxydants, et le petit verre de vin rouge quotidien. Bien qu’il y aie peut être un grain de vérité à ce genre d’histoires, elles ne sont pas nécessairement complètement vraies et sont certainement mal comprises. Plus tard dans mon blog je me mettrai à démystifier certaines de ces légendes.

Les moniteurs de tension artérielle sont pour les adultes.

Il y a 2 raisons principales pour lesquelles les enfants ne devraient pas utiliser les tensiomètres. La plus importante est qu’il est parfois très difficile de trouver un brassard qui est de la taille correcte pour un enfant. La deuxième raison est beaucoup plus subjective, mais aussi importante que la première. Quand vous mesurez une tension artérielle et que le brassard doit être gonflé 30 ou 40 points plus haut que la pression systolique, ceci peut s’avérer très inconfortables pour les enfants, particulièrement les enfants en bas âge qui ne peuvent pas s’exprimer. Souvent, à cause de çà, les enfants bougent leur bras ou pleurent, et ceci rend nulle la valeur diagnostique de la lecture. Les enfants ne devraient pas utiliser un tensiomètre à moins d’être sous la stricte surveillance d’un adulte. Une autre raison pour laquelle les enfants ne devraient pas utiliser les tensiomètres automatiques est que l’amplitude des vagues d’impulsion produites par un enfant est très petite (un enfant en bas âge a moins d’un demi litre de sang dans son corps donc par définition sa tension artérielle est assez basse) et un moniteur digital de tension artérielle “n’entendra pas” le premier bruit de “Korotkov” sur lequel la tension artérielle est calculée et donnera ainsi un résultat artificiellement bas pour la tension artérielle (pour en savoir plus sur l’histoire de la tension artérielle, visitez mon site www.bloodpressurehistory.com).

OK, c’est la fin de mon introduction et règles de base au sujet de la tension artérielle. Dans les articles à venir, je commencerai à répondre à des questions spécifiques sur ce sujet passionnant.

A bientôt, et n’hésitez pas à m’envoyer des questions sur ce sujet.

Uwe DIEGEL
www.medactiv.fr

www.healthworksglobal.net